Si une bataille se livre actuellement dans l’ombre entre Londres et Paris pour savoir laquelle des deux capitales constitue le principal centre financier européen, force est de constater que les protagonistes des deux camps restent unanimes sur le fait que l’Europe est sans conteste un gigantesque centre financier.

Londres, centre financier actuel de l’Europe

Le célèbre milliardaire américain et ex-maire de New York Michael Bloomberg, ainsi que de nombreuses économistes, continuent de penser que Londres conservera son statut de centre financier de l’Europe et ce, malgré le Brexit. Il expose comme argument les avantages de la capitale britannique et notamment son réseau de communications et de transports en commun, la langue anglaise ou encore l’environnement favorable à la vie de famille. Il faut dire également que c’est en plein cœur de la City de Londres que l’homme d’affaires a décidé d’implanter le nouveau siège européen de l’agence d’informations financières Bloomberg qui regroupera ses 4 000 employés.

Paris, future capitale financière de l’Europe ?

Mais tout le monde ne partage pas le point de Michael Bloomberg. En effet, Bruno Le Maire, actuel ministre de l’Économie français, aussi bien que Benjamin Griveaux, Secretaire d’État auprès du Premier ministre et Porte-parole du gouvernement, pensent fermement que Paris a toutes les chances de devenir le premier centre financier d’Europe d’ici les dix prochaines années. Benjamin Griveaux s’appuie notamment sur le fait que l’Union Européenne se pouvait se satisfaire d’une attitude qualifiée d’ambigüe de la part de Londres. Il évoque également le sort des citoyens européens, les dossiers budgétaires ou encore la question brûlante de la frontière entre les deux Irlande.

C’est d’ailleurs Paris qui accueillera l’Autorité bancaire européenne à partir du premier trimestre 2019 lors de sortie officielle du Royaume-Uni de l’UE. Rappelons qu’elle est actuellement hébergée dans la tour One Canada Square située dans le quartier d’affaires de Canary Wharf de Londres.