Cela marche souvent de pair : les placements qui offrent les meilleurs rendements sont aussi en règle générale les plus risqués. Pour ceux qui privilégient le rendement, voici les villes où il faut investir dans des locaux à usage professionnel en Europe.

Moscou, pour les investisseurs qui n’ont pas froid aux yeux

Bien loin devant les rendements offerts par l’immobilier français, Moscou affiche des rendements de 10 à 11% sur les bureaux, les centres commerciaux et les bâtiments logistiques. Mais inutile de préciser qu’il ne faut être rétif au risque : le cadre législatif est changeant, sans oublier que la question de la fluctuation de la devise. Car le calcul de la plus-value est effectué en rouble, très instable face à l’euro, et la rentabilité locative peut être absorbée en totalité par le risque de change.

Budapest, un marché plus sécurisé

La capitale hongroise offre certes des taux de rentabilité locative plus bas, de 6% pour des bureaux à 8% pour des entrepôts mais les risques juridiques sont aussi moindres qu’à Moscou. Un bémol toutefois : les locaux sont difficiles à revendre car le volume y est peu important.

Les autres villes où investir

Avec des rendements de 5% en moyenne, Dublin reste une des villes européennes où il fait bon d’investir dans la pierre. Comme autres métropoles de la zone euro, on peut également citer Amsterdam, Lisbonne ou Milan, qui offre des rendements de 3% à 4%, soit toujours plus que Paris ou Londres, à condition de trouver des locaux commerciaux en emplacement numéro un.

Si à l’heure actuelle, les rendements plafonnent, c’est à cause de la montée des prix du foncier, conséquence directe de la rareté des biens disponibles sur le marché. Il suffirait que la demande fléchisse un peu pour que les prix baissent et que l’on retrouve des taux de rentabilité à deux chiffres.